Table à langer murale - Comparatif et meilleurs produits

Les meilleures tables à langer murales

Différents types de table à langer sont proposés sur le marché. Il y a par exemple la table à langer pliable, la table à langer portative, la table à langer avec roulette, ou encore la table à langer avec baignoire. Toutefois, nous allons nous intéresser particulièrement à la table à langer murale. Celle-ci présente en effet plusieurs avantages et ce, quel que soit le modèle choisi, d’où d’ailleurs son succès actuel.

Entre autres, elle permet un gain d’espace considérable, pouvant se refermer quand elle n’est pas utilisée et convenant ainsi très bien aux petites pièces. Elle s’adresse par ailleurs à toutes les mamans / tous les papas, quelles que soient leurs tailles respectives, chacune / chacun pouvant définir la hauteur qui lui va le mieux.

Qui plus est, même une fois que votre petit boutchou acquiert la propreté, elle pourra toujours rester utile puisque servira alors de meuble de rangement pour divers objets.

Mais voilà, comment choisir sa table à langer murale parmi les innombrables modèles proposés sur le marché ? La réponse dans la suite avec une sélection des meilleures tables à langer murales, et un guide d’achat suivie des précautions nécessaires dans l’utilisation de ce type d’accessoire de puériculture.

Les meilleures tables à langer murales

Comment choisir sa table à langer murale ?

Au-delà de la marque et du prix, le choix de votre table à langer murale doit prendre en compte certains critères. Il s’agit notamment du respect des normes, du matériau qui la constitue, de ses dimensions et la charge maximale autorisée, de la pièce à laquelle elle est destinée, de ses fonctionnalités, ainsi que le confort qu’elle offre.

Comparatif des meilleures tables à langer murales

Table à langer murale et normes

Une table à langer murale (mais également les autres types de table à langer d’ailleurs : avec baignoire, pliable, etc.) doit garantir une sécurité optimale à votre bébé. Il faut alors s’assurer de sa conformité, essentiellement à la norme NF EN 12 221. Celle-ci concerne la stabilité de l’accessoire, ainsi que l’efficacité des protections sur le côté. En optant  pour une table à langer respectant cette norme européenne, vous limitez grandement les risques de chute, mais également de pincements de votre petit trésor.

Le matériau de la table à langer

Une table à langer murale peut être constituée de divers matériaux, chacun présentant ses avantages et inconvénients ou limites. Parmi les matériaux les plus courants, on note le bois, le plastique, l’acier et la toile.

Le bois
Le plastique
L’acier
La toile

Les dimensions de la table à langer murale et la charge maximale autorisée

Si nous avons évoqué que la table à langer murale permet le moins d’encombrement possible, il faut toutefois savoir qu’elle peut être de très grandes dimensions, selon le modèle choisi. Aussi, avant de vous lancer, prenez bien soin de mesurer l’espace disponible dans la chambre de votre bébé ou dans votre salle de bain.

Si votre budget le permet et si vous avez suffisamment de place, rien ne vous empêche alors d’opter pour une table à langer de grandes dimensions. En effet, plus elle sera grande, mieux c’est puisque ne l’oublions pas, votre petit trésor va grandir. En moyenne, il aura 74 cm à 1 an, 81 cm à 1 an et demi, 86 cm à 2 ans et 94 cm à 3 ans.

Par ailleurs, penchez-vous également sur le poids maximal que peut supporter la table. Si vous pensez ne plus investir dans une autre table à langer jusqu’à qu’il soit propre par exemple, optez pour un accessoire pouvant accueillir 14 kg ou plus (poids moyen d’un enfant de 3 ans), tout en prenant bien évidemment en compte l’évolution de taille ci-dessus.

Dans quelle pièce placer ma table à langer murale ?

Nous l’avons également vu, tous les matériaux de table à langer murale ne supportent pas l’humidité. Aussi, si elle sera installée dans la salle de bain, l’idéal est d’opter pour le plastique, l’acier inoxydable ou la toile. Et si vous tenez vraiment au côté naturel et à l’authenticité du bois, assurez-vous qu’il s’agisse d’un bois traité (que vous devriez éventuellement entretenir régulièrement) ou d’essences telles que le teck, le frêne, le peuplier, ou encore l’épicéa. Ces derniers ont pour avantage de résister naturellement à l’eau.

Astuce : Si vous voulez éviter les va-et-vient et que vous disposiez de suffisamment d’espace dans la chambre de votre bébé, vous pouvez privilégier cette dernière pour l’emplacement de la table à langer. En effet, même si la salle de bain offre l’avantage d’avoir à côté la baignoire, vous auriez plus souvent à changer votre bébé que de lui donner son bain.

Les fonctionnalités de la table à langer

Une table à langer murale peut ne pas être destinée uniquement pour changer les couches de votre bébé. En effet, plusieurs modèles sont dotés d’espace de rangement (avec des étagères plus ou moins grandes), vous permettant d’avoir à portée de main tout ce dont vous auriez besoin pour changer votre bébé, voire plus : couches, lingettes, serviettes, bodys, produits de toilettes, etc. De plus, cela optimise davantage l’utilisation de l’espace, idéale pour les petites pièces. Sur certains modèles, vous pouvez même y intégrer votre égouttoir biberon !

Dans tous les cas, nous vous conseillons de choisir une table à langer à ouverture et fermeture faciles. L’idéal est qu’elle s’ouvre et se referme avec une seule main, votre autre main devant tenir votre bébé.

Le confort de la table pour votre bébé

Concernant ce point, il faut notamment se pencher sur le matelas accompagnant la table à langer murale. Celui-ci doit être suffisamment épais pour que votre bébé n’ait pas à subir la dureté du bois, du plastique ou de l’acier. Il faut toutefois faire attention à ce que le matelas ne dépasse pas les protections latérales afin de limiter les risques de chute. D’ailleurs, l’idéal est qu’il s’agisse d’un matelas à bord relevé.

D’autre part, pour une meilleure hygiène, optez pour un matelas lavable. Si vous en avez les moyens, vous pouvez vous procurer un deuxième matelas, ce qui vous permettra d’en avoir toujours un sous la main pendant que l’autre sèche.

Les précautions indispensables dans l’utilisation d’une table à langer murale

Pour bien profiter de votre nouvelle table à langer murale et optimiser la sécurité de votre bébé, il vous faut observer certaines précautions.

Les avantages d'une table à langer murale

Ne jamais laisser bébé tout seul

Même si votre table à langer respecte la norme européenne NF EN 12 221, celle-ci n’exclut pas entièrement les risques de chute. En effet, votre bébé n’est pas encore conscient du danger, la découverte de son corps et de ses capacités primant dans son développement normal. Aussi, il ne faut jamais laisser votre petit boutchou tout seul sur l’accessoire, puisqu’il va par exemple essayer de se retourner, ou encore de se relever. Si vous avez par exemple oublié quelque chose ou que le téléphone sonne dans la pièce à côté, emmenez votre bébé avec vous en le recouvrant d’une serviette si vous avez déjà enlevé sa couche sale. D’ailleurs, si vous avez fait tomber quelque chose (sa nouvelle couche…), gardez toujours une main sur votre bébé, une petite seconde d’inattention pouvant être fatale.

Bien choisir l’emplacement de votre table à langer murale

Toujours pour limiter les risques de chute, une table à langer murale s’installe idéalement dans un coin (de la chambre du bébé ou de la salle de bain). Si cela n’est pas possible, vous pouvez la mettre entre deux meubles.

Par ailleurs, assurez-vous que le mur sur lequel vous allez fixer la table à langer soit bien solide. Une cloison en plâtre, par exemple, peut ne pas convenir. Aussi, au moindre doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour effectuer la pose. Celui-ci pourra d’ailleurs vous indiquer si les fixations fournies sont proportionnelles au poids de l’accessoire + celui du bébé (en n’oubliant pas, encore une fois, que celui-ci va grandir et gagner en masse).

Bien choisir la hauteur de la table à langer

Comme nous l’avons dit, une table à langer murale offre l’avantage de choisir la bonne hauteur en fonction de votre taille. Toutefois, il faut toujours trouver un « juste milieu » en fonction du cas. Si vous êtes très grand(e) par exemple, le fait de ne pas mettre la table trop haute amoindrira les blessures si jamais votre bébé tombe. Par contre, si vous êtes de petite taille alors que vous avez des enfants plus grands, il vous faut vous assurez que ces derniers ne pourront pas accéder aux produits se trouvant dans l’espace de rangement de la table à langer, aux risques qu’ils ne les abîment en jouant avec ou ne les portent à la bouche.

Bien entretenir votre table à langer murale

Pour une meilleure longévité et pour préserver l’esthétique de votre table à langer, il vous faut l’entretenir / la nettoyer régulièrement. Pour cela et notamment si vous devez utiliser des produits, il vous faut vous référer aux recommandations du fabricant.

Comparatif des tables à langer murales et rabattables